Accueil

Scroll To Top

Les premiers outils pour la Médiation Numérique


"Participez à la consultation sur la
mediation numérique"
S'incrire et contribuer

"Découvrir les lieux de médiation numérique sur les territoires"
Annuaires des Lieux

Pourquoi un label de qualité pour promouvoir la médiation numérique dans les territoires ?

 

De très nombreuses expériences et actions … mobilisent le numérique pour reconquérir l’estime de soi, sortir de l’exclusion, retrouver des sociabilités, stimuler des comportements créatifs, inventer des actions solidaires et des reconfigurations démocratiques, outiller des projets personnels ou collectifs, recréer de la proximité et du lien humain sur les territoires. …  ces projets portés par des collectivités, des associations et parfois des entreprises …. réinventent des formes collectives, contributives, et se révèlent les moteurs de ce que pourrait être une démocratie réellement inclusive 
… Une multitude d’initiatives citoyennes fourmillent dans les territoires …. drainant une force d’innovation et de transformation sociale et culturelle sans équivalent, que ce soit autour d’enjeux de vie locale, d’environnement, de culture, de lien social 
… Ces pratiques s’étendent au monde matériel, encourageant dans des lieux comme les FabLabs de nouvelles formes de « bricolage » pour concevoir, réparer, modifier des objets qui peuvent ensuite être diffusés en open source (automobiles open source, machines à laver, couveuses, outils, des prothèses, etc.) 
… Des fertilisations croisées, aussi bien en termes de méthodes que de projets, restent encore largement à développer. Il y a là une formidable opportunité : celle de faire se rejoindre les formes collaboratives issues du numérique et les actions de capacitation (gain en autonomie, émancipation…) sur le terrain, pour changer d'échelle et s'adresser à tous ». 
Extraits du rapport du Conseil National du Numérique (CNNnum) d’octobre 2013)

De très nombreuses expériences et actions … mobilisent le numérique pour reconquérir l’estime de soi, sortir de l’exclusion, retrouver des sociabilités, stimuler des comportements créatifs, inventer des actions solidaires et des reconfigurations démocratiques, outiller des projets personnels ou collectifs, recréer de la proximité et du lien humain sur les territoires. …  ces projets portés par des collectivités, des associations et parfois des entreprises …. réinventent des formes collectives, contributives, et se révèlent les moteurs de ce que pourrait être une démocratie réellement inclusive 
… Une multitude d’initiatives citoyennes fourmillent dans les territoires …. drainant une force d’innovation et de transformation sociale et culturelle sans équivalent, que ce soit autour d’enjeux de vie locale, d’environnement, de culture, de lien social 
… Ces pratiques s’étendent au monde matériel, encourageant dans des lieux comme les FabLabs de nouvelles formes de « bricolage » pour concevoir, réparer, modifier des objets qui peuvent ensuite être diffusés en open source (automobiles open source, machines à laver, couveuses, outils, des prothèses, etc.) 
… Des fertilisations croisées, aussi bien en termes de méthodes que de projets, restent encore largement à développer. Il y a là une formidable opportunité : celle de faire se rejoindre les formes collaboratives issues du numérique et les actions de capacitation (gain en autonomie, émancipation…) sur le terrain, pour changer d'échelle et s'adresser à tous ». 

Extraits du rapport du Conseil National du Numérique (CNNnum) d’octobre 2013.

 

Depuis plusieurs mois, la Secrétaire d’État chargée du Numérique a mis en œuvre un programme d’études de terrain sur l’impact du numérique en France et la capacité de notre pays à relever le défi des technologies du numérique.

Il ressort de ces études des éléments encourageants (synthétisés notamment dans le rapport du Conseil National du Numérique « Citoyens d’une société numérique, Accès, Littératie, Médiations, Pouvoir d’agir : pour une nouvelle politique d’inclusion », d’octobre 2013) :

  • que les usages du numérique, leur émergence, leurs appropriations, leur dissémination, leurs évolutions et leur capacité à inclure constituent un véritable vecteur de la croissance ;
  • que la multiplication des lieux d'échanges, de formation, et de fabrication constitue autant d'opportunités d’innover.

La Secrétaire d’État chargée du Numérique entend relever le défi de cette « mise en capacité » collective par le numérique, en proposant aux acteurs de la médiation numérique, dans les territoires, un cadre d’action qui permette de mieux les identifier et d’amplifier la visibilité et l’impact de leurs initiatives. Elle souhaite encourager le développement et la réussite des projets qui, par les transformations individuelles et/ou collectives qu’ils amènent, sont facteurs de progrès sociaux, économiques et culturels.

C’est pourquoi, le Secrétariat d’État chargé du Numérique propose, via la présente consultation, l’élaboration collaborative des caractéristiques d’un label de qualité et d’un ensemble d’outils associés, ouverts et évolutifs, en vue de promouvoir l’acquisition des usages et le développement d’initiatives individuelles et collectives liées au numérique.

L’objectif de ce label sera de mettre en valeur les actions innovantes et coopératives, qu’elles soient menées à l’échelle d’une commune, d’un département, d’une région, ou même à l’échelle nationale, quelle que soit la nature des acteurs qui les portent. Son enjeu est d'organiser « une nouvelle proximité », basée sur le maillage d'espaces partagés, multifonctionnels, flexibles, disposants d'une capacité d'animation et de mutualisation et répondant à trois grandes catégories de besoins des Français : l'accès aux services essentiels, l'apprentissage, et la création et le développement de projets individuels ou collectifs.

Pour la Secrétaire d’État chargée du Numérique, la création de ce label devra résulter d’une élaboration partagée avec tous les acteurs, porteurs de projets et d’initiatives sur les territoires, et notamment les collectivités locales et les associations, dans le cadre d’une concertation publique qui recueille l'avis du plus large éventail de parties. Cette consultation contribuera, par les échanges qu’elle ne manquera pas de susciter, à mobiliser et rapprocher acteurs et territoires pour articuler compétences et moyens afin de stimuler, impulser, consolider, connecter…

C’est dans cet esprit qu’il vous est proposé de participer à cette consultation.

S’inscrire et contribuer

Copyright 2014 - Médiation numérique - Contact - Mentions légales